Programme des stages syndicaux 2018-2019

mardi 2 octobre 2018
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

Les stages syndicaux sont ouverts à tous les personnels de l’éducation nationale de la maternelle à l’université sans conditions de statut (titulaire comme contractuel). Après avoir averti l’administration de votre participation à nos stages, il est impératif de nous prévenir de votre participation pour des soucis d’organisation : sudeducalsace@gmail.com

Jeudi 15 novembre 2018 : à Mulhouse, locaux de Sud Telecom, 32 rue de l'Est

Covoiturage possible depuis Strasbourg

Mutations,congés, et autres demandes administratives... Comment s'y prendre ?

Demandes de mutations, congés de formation, postes spécifiques, postes à profil, dossiers médicaux (aménagements du poste du travail, de l’emploi du temps)...

Attention, une grande partie de ce stage ne concernera que les enseignant-e-s du second degré !

  • Comment faire ses démarches ?
  • Quelles erreurs éviter ?
  • Que peut faire le syndicat ?

Si vous êtes intéressés par ce stage mais que vous avez laissé passer le délais d’inscription, contactez-nous !


Jeudi 13 décembre 2018 : maison des syndicats, salle de Solidaires, 1 rue Sédillot 67000 Strasbourg

Pratiques syndicales de terrain

Le droit syndical dans la fonction publique, diffuser des tracts, organiser une heure mensuelle d’information syndicale, accompagner syndicalement un-e collègue, faire grève...?
Comment intervenir syndicalement dans son établissement ?


Lundi 25 février 2019 : Espé de Sélestat, salle 101, rue Froelich, 67600 Sélestat

Évaluation et management

LSUN, PPCR et rendez-vous carrière : face au management, il est temps de chercher des alternatives !

Depuis une trentaine d’années sous l’impulsion de l’OCDE et UE, les modalités d’évaluation des enseignant.e.s et des élèves ont considérablement évolué avec l’introduction des New Public management dont l’objectif est de piloter la fonction publique et plus précisément le système éducatif en imposant une culture managériale, autrement dit une culture du résultat qui soit mesurable.

L’introduction de la logique de compétences puis du socle commun de culture et de compétences et aujourd’hui du LSUN ont transformé les pratiques pédagogiques dans le sens d’une mesurabilité des compétences « acquises » ou non par les élèves dans une logique utilitariste et surtout d’un contrôle social accru de ces derniers au profit des entreprises, rendant les élèves « employables » ou non à l’issue de leur scolarité.

Les enseignant.e.s quant à eu.lles n’échappent pas à ce contrôle. Depuis la mastérisation des concours en 2010, la logique de compétences s’est introduite dans l’évaluation des stagiaires au sein des ESPE (ex- IUFM) normalisant par la même occasion son utilisation en classe. L’intrusion du numérique qui alourdit les tâches administratives, les inspections sanctions, le pilotage par les programmes scolaires et aujourd’hui le PPCR et « rendez-vous carrière » instaurent une surveillance accrue des enseignants par l’évaluation et renforcent les pouvoirs des chef.fe.s d’établissement et des inspecteurs.trices.

Plus que jamais aujourd’hui, la logique de compétences et son corolaire, l’évaluation, sont au cœur des évolutions du système éducatif de la maternelle à l’université, sans pour autant réduire les inégalités scolaires (bien au contraire) et fait peser des risques importants sur le système éducatif.

Pour Sud Éducation Alsace la seule finalité de l’éducation est l’émancipation individuelle et collective des élèves et des agents. Alors, quelles résistances et quelles alternatives ?

Au programme :

- évaluation par compétences des personnels et des élèves : avec l’apparition de ce type d’évaluation pour les enseignant.es dans le cadre du PPCR, il est très révélateur de revenir sur l’expérience de l’évaluation (par compétences) des stagiaires ESPE depuis plusieurs années et sur l’historique de ce type d’évaluation, ainsi que son impact sur la pédagogie.

- Livret Scolaire Unique Numérique : ce livret destiné à remplacer les bulletins pose de nombreux problème de confidentialité, collecte des données et de pédagogie.

- Les changements dans le management : PPCR (rendez-vous carrières, accompagnement, classes exceptionnelles...), nouveaux statuts des enseignant.es, renforcement du pouvoir des chefs, surveillance des personnels...


Mardi 2 avril 2019 : maison des syndicats, salle B, 1 rue Sédillot à Strasbourg. Jeudi 5 avril 2019 : à Mulhouse.

Santé et sécurité au travail

  • Comment faire respecter ses droits ?
  • Quels outils pour se protéger ?
  • Comment instaurer un rapport de force pour se préserver ?

Registre santé et sécurité au travail (RSST), Comité Hygiène et Sécurité (CHS), Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT).

Comment se saisir de ces outils pour améliorer nos conditions de travail ?


Jeudi 16 mai 2019 : maison des syndicats, salle B, 1 rue Sédillot à Strasbourg
Vendredi 17 mai 2019 : locaux de Sud Telecom, 32 rue de l'Est à Mulhouse

Face à la précarité, comment défendre ses droits ?

Les statuts de la fonction publique ne sont plus la norme dans le service public d’éducation. Avec la multiplication des contrats : CDD, AED, AESH/AVS, CUI/CAE, services civiques, … le nombre de personnels non titulaires augmente considérablement.

Aux inégalités statutaires et de salaires (entre personnels administratifs, techniques et enseignants) s’ajoute de plus en plus la précarisation des statuts. Celle-ci répond à un projet politique cohérent de mise en concurrence et de réduction des capacités de mobilisation à l’instar de ce que l’on retrouve aujourd’hui dans le système capitaliste : diviser les personnels et éloigner les plus précaires des équipes syndicales, à même d’assurer une défense collective, en vue de mettre au pas l’ensemble des revendications.

A plusieurs reprises, l’État a été condamné pour pratiques illégales envers les précaires grâce aux mobilisations et actions juridiques mises en œuvre par les syndicats Sud Education.

Ainsi, face à la précarité, comment défendre ses droits dans l’éducation nationale ?

Programme :

9H : accueil des stagiaires
9h30-12h : les différents contrats précaires dans l’EN
12h : repas autogéré (auberge espagnole)
14h -17 h : comment se défendre (ateliers en fonction du nombre de participant.e.s) ?


Informations pratiques :

Les stages de formation syndicale se déroulent sur une journée de 9h à 17h avec une pause méridienne. Les stages sont ouverts à tous les personnels de l’EN de la maternelle à l’université et sans condition de statut (titulaires comme contractuels).

Selon le droit syndical, chaque personnel de l’éducation nationale dispose de 12 jours de formation syndicale par an. Il suffit pour cela de faire sa demande au plus tard un mois avant la date du stage. Une absence de réponse moins de 15 jours avant le stage vaut acceptation de la part de la hiérarchie. Tout refus doit nous être signalé au plus vite.

C'est un droit qui ne s'use que si on ne s'en sert pas !

Pour participer aux différents stages, tu dois impérativement en informer ta hiérarchie (le recteur par voie hiérarchique dans le second degré, ton directeur des services via ton inspecteur dans le premier degré et ton chef de service dans le supérieur) en utilisant le modèle de lettre disponible sur le site ( http://www.sudeducalsace.info/spip.php/article1224 ) et au plus tard un mois avant la date du stage.

	Il est enfin très important de nous prévenir de ta participation afin que nous puissions nous organiser au mieux : sudeducalsace@gmail.com .

Programme 2018-2019

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois