La mise en concurrence entre collègues (ou comment nous faire accepter la gestion de la pénurie)

mercredi 22 mai 2019
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

Dans une récente formation disciplinaire destinée à des PLP, l’inspecteur a particulièrement insisté sur la nécessité de faire du « lobbying dans nos établissements » pour nos matières, déjà très impactées par les pertes d’heures disciplinaires.

Nous sommes maintenant sommés de « prendre la main » sur les heures dédoublées (pour éviter qu’elle ne tombent entre les mains des collègues d’enseignement pro !) et « prendre la main » sur les heures de BTS (en concurrence avec les collègues certifié-e-s).

Une exhortation à « prendre nos calculettes » (en français dans le texte) pour ne pas se faire bouffer par la concurrence !

Et j’en passe sur les propos désobligeants concernant les collègues profs-documentalistes qui s’enfermeraient dans « leur » CDI et qu’il faudra aller chercher pour qu’ils et elles interviennent dans nos classes pour le module de « Consolidation, Accompagnement Personnalisé et accompagnement au choix d’Orientation » ( acronyme « CAPO » donc, dont l’inspecteur trouvait très malin de souligner l’effet peu flatteur...).

Ou comment dénigrer les collègues d’autres disciplines et d’autres corps pour créer une adhésion à la gestion de la pénurie ! Mais effectivement, comme nous l’avions annoncé dans nos tracts contre cette réforme du lycée pro (de même que celle du lycée général), ce n’est pas une surprise de constater que cette réforme instaure une concurrence entre disciplines, entre collègues... même des inspecteurs le confirment.

Une prof effarée


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois