COVID et continuité pédagogique : quels sont nos droits ?

Communiqué du 24-09-2020
vendredi 25 septembre 2020
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

Les personnels de l’Éducation s’inquiètent des conséquences des mesures d’éviction sur leurs conditions d’enseignement en situation de COVID-19.  

Prenons un cas concret : Sacha (le prénom a été changé), enseignant en collège dans l’Académie de Strasbourg, apprend le vendredi 18/09/2020 qu’un élève de sa classe est testé positif au COVID-19 et doit rester à la maison. Son chef d’établissement lui demande de mettre en œuvre la continuité pédagogique pour cet élève confiné tout en continuant à assurer ses cours pour le reste de la classe en présentiel. Pour rappel, la continuité pédagogique peut concerner, entre autres, la tenue de classes virtuelles, mais aussi l’envoi de mails individuels ou collectifs aux élèves.

Pour Sud Education Alsace, c’est une nouvelle détérioration des conditions de travail. En prenant pour prétexte les élèves atteints du Covid-19, le gouvernement prépare le terrain pour imposer le travail « hybride », c’est-à-dire la prise en charge par les enseignant·e·s à la fois des cours en présentiel et en distanciel. Il s’agit là d’une nouvelle surcharge de travail qui vient peser sur les enseignant·e·s et qui prépare également la privatisation de l’enseignement.

Si le nombre de cas confirmés Covid-19 n’atteint pas 3 élèves, et que la classe n’est pas fermée, les enseignant·e·s ne sont en aucun cas tenu·e·s de mettre en place la continuité pédagogique. La seule et unique obligation reste, dans le secondaire, la tenue du cahier de texte. Celui-ci doit mentionner les documents du cours, les tâches effectuées en cours ainsi que les devoirs. Cependant, les enseignant·e·s ne sont pas tenu·e·s de restituer intégralement leur cours. Quant au primaire, il n’y a pas d’obligation légale de continuité pédagogique.

Sud Éducation Alsace rappelle que rien n’oblige les collègues à accomplir cette double tâche de continuité pédagogique et appelle à rester vigilant·es à toute demande qui serait susceptible de porter atteinte aux missions inscrites dans nos statuts.

En cas de litige avec votre administration, n’hésitez pas à contacter le syndicat.


Documents joints

PDF - 105 ko

Commentaires

Sites favoris


11 sites référencés dans ce secteur