Mutation forcée de Hélène Careil : « A vous les élèves de la classe CM1A »

mercredi 3 mars 2021
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

Suite à la mutation forcée d’Hélène pendant les vacances, nous avons reçu la lettre qu’elle a envoyée à ses anciens élèves.

A Pantin, le 24 février 2021

A vous les élèves de la classe CM1A,

« Ça s’fait pas ! », oui je sais, je vous reprends régulièrement lorsque vous dites ça, car c’est du langage familier, mais aujourd’hui, j’ai envie de vous dire un gros « ça s’fait pas », parce que la situation n’est vraiment pas juste pour vous, comme pour moi.

La personne qui s’occupe des écoles de la Seine Saint Denis, a décidé que je ne reviendrai pas dans la classe à la rentrée et que je devais aller travailler dans une autre école à Aubervilliers. J’ai été critiquée par des personnes, mais contrairement au conseil de classe où celle ou celui qui est critiqué.e peut donner sa version des faits, je n’ai pas été autorisée à prendre la parole pour me défendre dans l’immédiat et pour témoigner que les critiques étaient fausses.

En nous quittant le vendredi 12 février, je vous avais dit qu’on devait faire comme si je revenais au mois de mars. Nous devions finir la fiche sur les esclaves avec la présentation de M. sur l’ile de Gorée et la maison des esclaves, Z. et N. devaient présenter leur exposé et expérience sur les volcans, H., E. et R. leur maquette du système solaire. Les filles devaient finir leur livre « Aya et Ava » (je vais essayer de les mettre en page et de les imprimer pour que vous n’ayez pas écrit tout cela sur l’ordinateur pour rien). Nous devions répondre aux belles lettres que les personnes âgées de l’EPADH vous avaient envoyées. Vous étiez impatient.e.s d’apprendre les divisions et les nombres décimaux.
Et nous devions bien sûr préparer notre classe de mer. D’ailleurs, comme prévu, j’ai préparé les confitures qu’on aurait dû vendre pour nous aider à financer la classe de mer, je vais les déposer au fond de la classe, vous pourrez en prendre chacun et chacune un pot (je vais le dire à L qui s’occupera de vous les donner).

Mais tout cela, nous ne pourrons pas le finir, puisqu’à partir de lundi je n’ai plus le droit d’être votre maitresse.

Z, tu avais besoin de me glisser régulièrement des petits mots sur mon bureau, je ne serai plus là pour les lire, mais si des choses sont trop lourdes à porter dans ton cœur, tu peux toujours m’écrire et donner ta lettre à une autre maîtresse qui me la transmettra.
M, chaque fin de journée tu me demandais si tu avais bien travaillé, il faut bien reconnaître que tu faisais beaucoup d’effort pour être de plus en plus concentré, donc ne lâche rien !
N, tu as été très courageuse cette année pour affronter tes crises d’épilepsie, maintenant que tu n’en fais plus, continue d’être aussi courageuse et de te faire confiance pour le travail mais aussi pour t’exprimer librement.
M, tu es un élève sérieux, plein de ressources et d’humour mais parfois avec un trop plein d’émotions, nous étions en train de travailler pour que celles-ci puissent sortir de toi sans que cela ne te porte préjudice. Je crois en toi pour que tu trouves la force de les canaliser et de grandir sereinement.
M, je me souviens de toi depuis le CP et de ta force de caractère revendiquant l’égalité entre les garçons et les filles, ne change pas, continue d’être une guerrière avec un grand cœur !
E, tu trouvais toujours que je favorisais les filles, alors que je vous traite juste de façon égale, n’oublie pas en grandissant d’avoir toujours en tête cette égalité, mais je ne me fais pas de souci car tu es un garçon d’une grande gentillesse et plein d’empathie.
N, je n’oublierai jamais ton « bonjour maîtresse » très chaleureux que tu venais me dire chaque matin en rentrant dans la classe, cela va me manquer. Tu avais encore beaucoup besoin de mon aide pour l’écriture et la lecture, j’espère que tu la trouveras ailleurs.
M, mon défi était de te faire dessiner un peu et te faire écrire des textes où ton imagination pouvait se laisser aller, disons que j’ai réussi, un peu. J’espère que tu garderas cette importance de dessiner dans un coin de ta tête.
F, petite fille très timide en CP, tu as fais beaucoup de chemin depuis. Tu as pris beaucoup d’assurance, continue de toujours t’exprimer librement quelle que soit la personne que tu as en face de toi. Tes textes libres que tu n’osais pas lire aux autres et pourtant plein d’humour et sagesse, vont me manquer.
H, le super mathématicien anglophone, tu m’en voulais quelques fois parce que je ne t’interrogeais pas en premier, en mathématiques et en anglais, laissant le temps aux autres de chercher la réponse, mais ne t’inquiète pas je saurai toujours que tu es le plus fort en calcul et que tu connais plus de vocabulaire en anglais que la maitresse !
Y, tu nous as tellement fait sourire et rire lorsque tu faisais tes pièces de théâtre, continue d’être à la fois une artiste et une élève travailleuse, et ne t’inquiète, pas si parfois tout n’est pas parfait c’est normal, personne n’est parfait !
R, notre poète, toujours une nouvelle idée pour écrire que ce soit des poésies, des chansons, des histoires, des fausses biographies. Chaque semaine, c’était un plaisir de lire tes textes libres. Tu nous montres qu’on peut être footballeur et écrivain à la fois !
A, tu réussis à allier tes talents de bricoleuse et le travail scolaire, continue de t’épanouir de cette façon et d’avoir ce regard critique que tu as sur le monde, cela t’aidera à mieux l’appréhender, car oui, il est plein d’injustice mais la vérité finit toujours par gagner !
M, je t’ai découvert cette année, toujours prêt à aider les autres et d’une grande gentillesse, tu prouves que la coopération a une grande importance dans une classe et permet à tout le monde d’avancer plus loin.
M, ma grande M, tu aimais dire que tu serais bientôt plus grande que la maitresse, je me souviendrai te toi comme ayant toujours des mots et des gestes gentils à offrir aux autres élèves et à moi-même.
M, en CP, il y a eu la lecture de « Kia et Atim » et la rencontre avec son autrice, et quand en CM1, à un conseil de classe, tu dis à propos d’un élève qui a dit que les noirs n’ont pas d’argent de poche, « je pense qu’il a dit ça, car dans les séries et les dessins animés qu’on regarde à la télé, il n’y a que des enfants blancs qui ont de l’argent de poche », je me suis dit waouh ! Merci pour cette remarque, qui met en mot une réalité qu’il faut bousculer pour que les petites filles et les petits garçons qui ne sont pas blanches et blancs puissent trouver leur place dans notre société.
A, le mangeur de livres, je m’excuse par avance, il y en aura moins dans la classe, car beaucoup étaient à moi, mais je suis sûre qu’il y en aura plein d’autres ailleurs, et qui sait un jour, tu deviendras peut-être un auteur et ce sera moi qui lirai tes livres.
A, l’éternelle bavarde au grand cœur, je te l’ai jamais dit mais la maitresse quand elle était petite elle était aussi trop bavarde et ça énervait parfois sa maitresse ! Ça ne veut pas dire que tu ne dois pas faire attention et essayer de garder ta langue dans ta poche quand il est le moment de travailler de façon individuelle.
D, tu as tellement progressé depuis que je te connais, tu as appris à mettre des mots sur ce que tu ressens, tu essaies toujours de faire en sorte que ça ne déborde pas et de te mettre au travail. Je sais que ça sera un peu dur car il va y avoir des changements, mais il faudra que tu continues à progresser parce que je crois en toi, je crois que tu en es capable et puis tu sais que tu peux encore compter sur L.
A, tu m’as fait confiance et je t’ai fait confiance, ça a payé puisque le décollage en lecture et écriture n’ont eu de cesse de m’impressionner jusqu’au vendredi 12 février où tu as écris une page entière d’un texte libre en plus de ta lettre à la mamie de l’EPADH. Ne baisse jamais les bras et continue de te faire confiance, c’est ce qu’il y a de plus important.
I, en CP tu as aimé jouer l’assistant de la maitresse, et au vu de ton niveau scolaire et de ta maturité, nous avions décidé que tu passerais directement en CE2. Je t’ai retrouvé avec grand plaisir, en CM1, comme un poisson dans l’eau. Je n’oublierai jamais ta soif d’apprendre et ton grand sourire.

Je vous ai toujours appris à vous exprimer. Vous exprimer à l’écrit avec les textes libres. Vous exprimer à l’oral avec les réunions, les conseils de classe, les présentations, … Vous exprimer artistiquement. Tout cela, c’est une force que j’ai voulu vous transmettre pour que vous soyez toujours capable de faire face à plein de situations et pour que vous puissiez vous épanouir et être vous même.

Une autre maitresse ou maitre viendra donc lundi 1er mars dans la classe. Ça sera sans doute différent mais vous devez quand même travailler sérieusement. Car, je vous rappelle que vous ne devez pas travailler pour les maitres et maitresses mais juste pour vous, pour réussir votre année de CM1 et être fiers de vous. C’est ça qui est le plus important !

Pour cette année fin de CM1 et pour toutes les autres années où vous allez grandir, n’oubliez jamais d’avoir confiance en vous, d’être fiers d’où vous venez (de vos origines, du lieu où vous habitez, …) et où vous allez.

Je ne peux pas vous revoir, mais je pense très très fort à vous dans mon cœur et dans ma tête.

Je vous remercie pour tous les moments que nous avons passés ensemble cette année.

Je remercie vos parents pour leur soutien et la confiance qu’ils ont toujours eu en moi.

La maitresse Hélène


  • Le communiqué intersyndical du 28 février 2021 qui donne également des infos sur le contexte.
    PDF - 149.3 ko
  • La Lettre « A vous les élèves de la classe CM1A » au format PDF
    PDF - 63.2 ko

Commentaires

Publications

Derniers articles publiés

Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur