Evacuation du gymnase Branly à Strasbourg : pour Sud éducation Alsace il faut régulariser les exilé•e•s et loger durablement tou•te•s les personnes en situation de mal logement

Communiqué de Sud éducation Alsace
vendredi 17 décembre 2021
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

PDF - 72.2 ko
Téléchargez le communiqué

Ce jeudi 16 octobre, la police aux frontières a procédé à l’évacuation du gymnase Branly. Depuis le 26 novembre, environs 80 personnes, dont des élèves et leurs familles étaient logées en hébergement d’urgence dans ce gymnase situé dans le quartier des Contades.

Sur ordre de la préfecture du Bas-Rhin, une partie des personnes concernées ont été déplacées à Bouxwiller pour être accueillies dans une structure « préparant » au retour dans le premier pays d’arrivée en UE dans le cadre de la procédure Dublin. En réalité, c’est l’expulsion vers le pays d’origine qui attend des familles entières dont certaines ont des enfants scolarisés dans les écoles, collèges et lycées à Strasbourg. Ces élèves se retrouvent tout simplement arrachés à leur école ou à leur établissement sans prise en compte de leur intérêt supérieur comme le stipule l’article 3 de la Convention des internationale des droits de l’enfant.

Après la famille Topalli à Wasselone en octobre dernier, ce sont des dizaines de familles que la préfecture du Bas-Rhin continue d’expulser à tour de bras mais Strasbourg ne fait pas figure de cas isolé. A Lyon, à Vaulx-en-Velin, à Rennes, à Montluçon ou encore à Soisson, des militant•es se mobilisent contre l’expulsion de nombreuses familles et/ou pour leur apporter un toit.

SUD éducation Alsace dénonce le sort réservé à ces élèves et leurs familles et se joint à l’appel du collectif Pas d’enfant à la rue 67 qui demande aux personnels d’être vigilant•es quant à des absences soudaines et sans nouvelles des familles.

SUD Éducation Alsace exige l’annulation de l’obligation de quitter le territoire français et la délivrance d’un titre de séjour pour toutes les familles concernées.

SUD éducation Alsace revendique la régularisation de toutes et tous les sans papiers et l’accès à une scolarité publique, gratuite et émancipatrice pour toutes et tous, sans condition aucune.

SUD éducation Alsace exige que toutes les personnes en situation de mal logement soient relogées dans des conditions d’existence dignes.


Publications

Derniers articles publiés

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">23 janvier - VISA et ACRIMED : journée débats le 12 février sur les médias et l'extrême-droite

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">23 janvier - CGT Marne : Rassemblement à Reims le 4 février contre l'extrême-droite

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">23 janvier - La Horde : cartographie de l’extrême-droite en France mise à jour

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">9 janvier - Communiqué de Solidaires et de syndicats polonais : En Pologne, en France et ailleurs, le syndicalisme combat l’extrême droite !

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">9 janvier - Toulon : soirée/débat de la CODEX 83 sur l'extrême-droite contre les droits des femmes

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">9 janvier - VISA 34 : Faits et méfaits de l'extrême droite dans le 34 - novembre et décembre 2021

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">9 janvier - Motion du SYNPTAC-CGT au 14ème congrès à Paris du 28 au 30 novembre 2021

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">9 janvier - Etats-Unis : Le syndicat des infirmières NNU salue la condamnation des meurtriers racistes d’Ahmaud Arbery

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">Décembre 2021 - Lettres d'infos antifascistes de l'inter-orga de l'Isère - N°1 et 2

VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes">Décembre 2021 - Communiqué Fédération CGT des Services Publics contre l'attaque des locaux de la CGT de Bordeaux Métropole par l'extrême-droite