Rythmes scolaires : Darcos impose sa cadence

mercredi 7 novembre 2007
par  sudeducationalsace
popularité : 1%

En supprimant les heures du samedi matin, Darcos s’était engagé à ne les transférer ni au mercredi ni aux congés scolaires. à peine quelques jours lui auront suffit pour faire machine arrière. Il a en effet autorisé le maintien des heures déjà transférées au mercredi, tout en permettant aux Conseils d’école d’aménager les 24 h de classe hebdomadaire. L’absence totale de concertation, la démagogie outrancière (sondages auprès des enfants) et la mise hors-jeu de toute approche chronobiologique sont une nouvelle fois à déplorer. Pour Sud éducation, la levée du verrou des 936 heures annuelles de scolarisation (-72 h) doit constituer un point d’appui pour permettre une nouvelle approche qualitative de la scolarité et de l’enseignement primaires. Dans un contexte de suppressions massives de postes, de dénigrement de l’école publique, de socle minimal éducatif et d’incitation à “travailler plus pour gagner plus”, de trop nombreuses zones d’ombre et d’incohérences demeurent après l’annonce ministérielle : - Ces heures libérées devraient officiellement profiter aux élèves les plus en difficulté “à d’autres moments de la semaine”. En rallongeant, de fait, des journées d’écoles déjà trop longues ? Sous quelle forme et dispensées par qui ? - “Les écoles resteront ouvertes le samedi matin, là où c’est nécessaire” : Qui décidera ? Quel encadrement ? Personnel municipal ? Enseignants volontaires ? Le service des enseignants est toujours de 27 heures. Darcos a supprimé le samedi matin parce qu’en matière de rythmes scolaires “nous étions en présence d’une grande confusion”. à onze mois de la rentrée 2008, c’est à n’y plus rien comprendre. Sud éducation appelle les personnels à la plus grande vigilance et revendique : - La réduction de la charge de travail et une redéfinition du temps de service des enseignants du 1er degré qui intègre les temps de concertation nécessaires. - Le passage effectif à 24 h de service en présence des enfants +1 h de concertation hebdomadaire pour tous les enseignants du Primaire dès la rentrée 2008. - L’intégration dans ce cadre du soutien aux élèves en difficulté par : * la réduction des effectifs par classe, * le renforcement des capacités d’intervention des enseignants spécialisés (RASED), * l’arrêt des suppressions de postes et leur réaffectation par la mise à disposition des maîtres supplémentaires dans les écoles. - Une réflexion en profondeur sur les contenus, les programmes et le fonctionnement de l’Ecole, la durée de service des enseignants des écoles. - Une revalorisation générale significative des salaires et des carrières enseignants. Sud éducation Loiret Article extrait du journal de la fédération des syndicats Sud Education, novembre 2007.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois