Répression antisyndicale au lycée Marie Curie : Yann ne doit pas être sanctionné !

jeudi 25 juin 2020
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

Suspendu depuis le 10 février suite à son interpellation lors du piquet de grève qui a eu lieu au lycée Marie Curie à Strasbourg le jeudi 6 février contre les E3C, Yann, AED et adhérent à Sud éducation Alsace, est convoqué le mercredi 8 juillet à 10H à une commission consultative paritaire.

Après avoir consulté le dossier à deux reprises, nous faisons le constat que celui-ci repose sur une énonciation lacunaire et incohérente des faits reprochés à Yann. A nouveau, nous constatons que le rapport des faits repose davantage sur une description d’un contexte, certes tendu, mais qui ne saurait en aucun cas être de la responsabilité de notre camarade. En effet, c’est seulement après l’intervention de la police à la demande du proviseur que la situation s’est considérablement détériorée ce jour-là. Malgré nos communiqués en ce sens et le soutien de l’intersyndicale locale et nationale, la procédure suit son cours.

Les faits reprochés à Yann visent à criminaliser la tenue d’un piquet de grève devant le lycée et seraient en infraction avec une vague « l‘obligation de moralité » des agents de l’État. L’interprétation de cette obligation relève donc davantage de l’arbitraire du chef d’établissement qui a engagé la procédure de licenciement. Cette procédure qui suit son cours nie également la présomption d’innocence de notre camarade qui était en grève ce jour-là. Enfin, notre pétition a récolté près de 500 signatures de soutien contre la procédure disciplinaire à l’encontre de notre camarade.

Sud éducation Alsace rappelle aussi que c’est dans cet établissement de Strasbourg que des relations très tendues se sont mises en place depuis plusieurs années entre la direction de l’établissement et des personnels régulièrement mobilisés contre les réformes dans l’éducation : sarcasmes sur l’ENT, absences de réponses aux demandes des élu•es, lettre d’un corbeau vaguement condamnée, règlement interne de CA verrouillant les débats, refus de lecture de motion en CA, accusations à tort, avis dégradés, absence de réelles consultations ou débats, indifférence aux observations ou propositions...
Plusieurs représentant syndicaux de l’établissement font l’objet de pressions régulières leur faisant porter la responsabilité d’une dégradation de l’image de l’établissement.

Pour Sud éducation Alsace il ne fait aucun doute que la procédure disciplinaire à l’encontre de Yann s’inscrit dans la continuité de cette politique antisyndicale menée par la direction du lycée Marie Curie. Elle s’inscrit aussi dans un contexte national de répression contre tous les personnels qui se sont opposés à la tenue des E3C à Mlle, Cahors, Clermont-Ferrand, ...

Aucune sanction ne doit être prononcée à Strasbourg comme ailleurs !

RASSEMBLEMENT MERCREDIJUILLET A 9H

RECTORAT DE STRASBOURG (27 boulevard Poincaré)


Commentaires

Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur